Textes écrits pour la venue de Xavier Laurent Petit …

41Nx-19A2iL._SY344_BO1,204,203,200_

Qu’auraient pu écrire les autres personnages de l’histoire au personnage principal Jeremy ?

Cher Jérèm’

J’espère que tout se passe bien pour toi ; à la maison tout va bien, malgré l’ambiance tendue. M’man est très inquiète pour toi, p’pa aussi même s’ il ne le montre pas. D’ailleurs, il m’a reparlé de l’album photo, et nos soupçons étaient bien fondés. Tu me manques vraiment. Nos répèt’ de musique aussi. Je rêve encore de notre gloire, même si Marka est là pour jouer avec moi. Ta présence me manque.

Chez nous, il fait vraiment froid, je pense que ce n’est pas le cas pour toi. Tu dois même être en tee shirt dehors ! On m’a dit qu’on pouvait faire cuire un œuf sur les tanks, est-ce que c’est vrai ? Enfin, je ne pense que tu aies la tête à ça. J’ai vu les informations : ça doit être vraiment dur de vivre dans ces atrocités, je suis vraiment inquiet pour toi. Si ça te soulage, tu peux m’en parler.

Ma prochaine lettre ne devrait pas tarder,
Be safe.

Oskar.

P.S: J’ai créé de nouvelles chansons avec Marka que nous avons chantées à la soirée des talents. Je te les enverrai à l’occasion. J’espère que ça te réconfortera !

( Coralie, Ilham, Victoria, Julie, Clémentine )

—————————————————————————————————————————————————-

Jerem,
Je viens de surprendre Oskar avec tes e-mails. Pourquoi ne nous as-tu pas prévenus ? Ta mère et moi, on se faisait un sang d’encre. Il est souvent inutile de ressasser le passé, mais aujourd’hui, je vais le faire : j’aurais préféré ne jamais te l’avouer, mais j’ai été, moi aussi,, dans ma jeunesse, un tireur d’élite (oui, le fameux Franck O’Neil, c’est moi !), bref un tueur ; j’ai participé à la guerre du Vietnam et des souvenirs honteux me hantent. Ma jambe gauche n’a pas été amochée par une voiture mais durant un combat….Ces souvenirs, cette partie de ma vie qui a gardé ma jambe gauche, me tourmentent encore. Je ne t’ai jamais avoué mon passé car ce n’était pas digne d’un Américain. Durant cette guerre, j’ai tué, égorgé, torturé et ai commis bien d’autres atrocités !
Je ne veux pas que tu perdes ton humanité ou une partie de ton corps, comme moi ; par conséquent je te donne ces quelques conseils :
Sois toujours sur tes gardes, ne fais confiance à personne sur le terrain.
Continue à dire ce que tu as sur le cœur à Oskar pour ne pas perdre la tête.
Ne regarde jamais ton ennemi dans les yeux, tu pourrais y voir de la compassion.
Ne t’attache à personne, car c’est eux qui causeront ta perte. Si un de tes amis tombe au combat, tu seras anéanti, alors ne t’attache à personne !

Je t’embrasse.
Be safe !

Papa

(Eliott, Nathan, Quentin, Baptiste)

—————————————————————————————————————————————————-

Jérémy,

Mon ami, depuis que je suis rentré à la maison, je pense à toi et espère que tu rentreras en vie.

Ton petit frère et ma sœur font des miracles, ils ont même écrit une chanson pour nous.

Tous les jours, je vois ta mère en pleurs, je voudrais la faire sourire. N’en parle à personne mais je pense que tu devrais quitter l’armée pour ton bien. Je ne veux pas qu’il t’arrive la même chose qu’à moi. Je regrette d’avoir accepté de construire des ponts. Vois-tu où nous nous sommes retrouvés ?!

Tu as encore de la chance d’être sauvé. J’ai des contacts qui pourront te faire sortir du pays et passer la frontière.

Bats-toi mais fais attention, j’espère que tu rentreras bientôt. Je m’occupe de ton évasion.

Be Safe, Jeff

( Marjorie,Mélissa, Juliette,Coline)

—————————————————————————————————————————————————-

Cher Jérémy,
Tu me manques énormément, tes bisous et tes blagues me manquent et j’ai souvent l’impression d’entendre le son de ta guitare. A peine la majorité arrivée, tu t’engages dans l’armée, en croyant être pontonnier, tu es devenu un soldat, qui part pour la guerre. On ne te reproche rien, on accepte ton choix même s’il n’est pas plaisant. Ton père, ton frère ainsi que moi sommes très inquiets car après tout, soldat n’est pas vraiment le métier le plus sûr du monde. Chaque matin, j’espère te voir dans ton lit, paisible, serein, loin de toutes ces horreurs que tu es en train de vivre, mais je me rends très vite compte de la triste réalité, que tu es parti loin de nous dans un territoire hostile. Sache juste que nous t’aimons, et que nous pensons fort à toi.

Je t’embrasse, ta mère qui t’aime.
(Alan,Thomas, Haitham)

—————————————————————————————————————————————————-

Cher Jérémy,

J’espère que tu es prudent et que tout se passe bien pour toi. Nous pensons fort à toi ! Je compte sur toi pour nous donner des nouvelles de temps en temps. Si jamais tu as un moment, n’hésite pas à te plonger dans un de mes livres, ça t’apportera un peu de réconfort.
Je compte sur toi pour nous ramener une jolie jeune fille et j’espère que tu as suivi nos conseils pour être le parfait compagnon. J’ai parlé à ton père et il se fait petit à petit à ton choix de t’engager dans la guerre.
Quant à ton frère, lui, a bien suivi mes conseils, lui et Marka sont adorables, ils se rapprochent de jour en jour, et je peux te dire qu’ils n’ont pas que la musique en commun … Cela me rappelle ma jeunesse : t’ai-je déjà raconté ma rencontre avec ton grand-père, tout ceci est une trop bien longue histoire, tu as peut-être d’autres préoccupations…
Chaque heure qui passe, nous pensons à toi.
Tout le monde espère te revoir vite.
Mille bisous.

Grandma

(Lucas, Inès, Meline, Elisa, Azdine).

Classe de 3ème C (madame PICOT) en collaboration avec Stéphanie Fournier (médiathèque Champollion)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s